Il était une fois, tismé.. Tismé était un petit chien, un chien spécial. Ce petit chien comprenait parfaitement les humains, donc pas de problème pour récupérer des friandises après des ''assit !'' Ce petit chien avait la chance d'avoir une maitresse qui l'aimait profondément. Cette femme s'appelait Jeanne. Jeanne était connue dans son club, Tismé avait souvent reçu des prix du ''chien le mieux dressé''. Il en était très fier, et sa maîtresse aussi. Un jour, il fit une balade avec sa maîtresse adorée, ils se baladèrent dans de belles forêts, de beaux prés, Tismé a aussi fait la rencontre de plusieurs autres chiens ! Jeanne décida de faire confiance à son chien, le détacha, lui disant bien : ''tu restes près d'ici et tu reviens dès que je siffle !''. Elle vit Tismé et ses amis s'éloigner dans la forêt, avec un peut de peur, Jeanne se souvenu de la particularité de Tismé, et donc se reposa un peut, et finit par s'endormir. A l'heure du réveil de la sieste de Jeanne, il était déjà 22h, donc ça faisait 6 heures qu'elle avait laissée Tismé seul avec les autres chiens, elle siffla donc pour appeler Tismé, mais rien. Elle commença à s'aventurer dans la forêt sombre et humide, à la recherche de son chien, elle n'y trouva 0 chien. Prit de panique, elle retourna à sa voiture en espérant qu'en attendant, Tismé avait du retard et donc qu'il serait revenu à la voiture. Mais rien, aucun chien n'était présent à la voiture. Jeanne ne pouvait pas rentrer chez elle sans son chien, elle a donc attendue assise dans sa voiture toute la nuit. A son réveil, toujours aucun chien n'était venu vers elle, elle décida donc de rentrer chez elle. Arrivée chez elle, elle appela ses voisins, ses amis, et la police. Personne n'avait vu Tismé. ''Pauvre chien, seul dans la nuit, il a pu lui arriver plains de malheurs''.. Se dit Jeanne. Après quelques jours d'angoisse et de terreur, la police appelle chez Jeanne, lui annonçant avoir une piste. ''SAUVÉ'' s'écria Jeanne. Ils allèrent donc sur la piste qu'un couple de randonneurs avait dit à la police. Arrivés dans un champs, ils aperçurent une sorte de bête, ils s'approchèrent, et.. Tismé était bien là.. Mais, sans vie.. Sans aucune trace d'attaques, de blessures, son corps était intacte. Jeanne rentra chez elle, son chien sans vie dans les bras, les larmes aux yeux. La légende raconte que Jeanne, va poser une croquette là où elle a enterrée Tismé, et que, le jour suivant, la croquette n'est plus là

Souhaitez vous partager ?

Si vous avez un problème ou une question vous pouvez nous envoyer un message